Chaque année, les compétitions représentent un défi pour toutes les équipes participantes, car plusieurs critères sont évalués, tels que le temps d’assemblage, la flèche liée au chargement appliqué, le poids de l’acier utilisé ainsi que l’esthétique et la rigidité. De plus, de nombreuses règles restreignent la méthode d’assemblage du pont. L’équipe souhaite considérer le projet comme l’illustration d’une soumission pour un appel d’offres d’un projet réel. Chaque équipe universitaire représente un soumissionnaire aspirant à vendre son projet au meilleur coût. Ainsi le temps d’assemblage peut être corrélé aux coûts associés au temps et aux techniques de construction; le poids du pont soulève le problème du transport de marchandise et du coût des matériaux, et une faible flèche évoque une structure dont les coûts d’utilisation et d’entretien sont avantageux.

En effet, afin de participer aux deux compétitions, il faut construire un pont en acier qui répond aux exigences du mandataire. Chaque année, afin de respecter les nouveaux règlements, il faut que l’équipe parvienne à concevoir un modèle de pont adéquat et performant. Que ce soit au niveau de la conception ou de la fabrication, l’objectif principal de l’équipe est d’optimiser le pont afin de le rendre le plus performant pour la compétition.

1280px-Flag_of_Canada_(Pantone).svg

Compétition canadienne

Dates : du 14 au 17 mai 2020

Hôte : Université Western

Lieu : London, Ontario

      1280px-Flag_of_Mexico.svg

      Compétition mexicaine

      Dates : du 16 au 18 avril 2020

      Hôte : Universidad Autónoma del Estado de México

      Lieu : Toluca, Estadio de México